La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement ouvert 05 46 98 72 06
logo Biocoop
Biocoop du Pays Santon

Ce mois-ci, les courges à l’honneur à la Biocoop du Pays Santon.

Ce mois-ci, les courges à l’honneur à la Biocoop du Pays Santon.

À partir du 05/11/2015

Biocoop Saintes
Potimarron, courge musquée, butternut , blue bullet, jack be little, sucrine du berry, spaghetti, pâtisson, patidou, … Jaune, orange, bleue, verte, blanche… Il y en pour tous les goûts !

Mais d’où viennent les courges ?

De la famille des cucurbitacées, comme la courgette, les courges ont des formes et des couleurs très variées du jaune au rouge en passant par le orange, le vert ou le blanc : elle se croisent entre elles et donnent sans cesse naissance à de nouvelles formes ou couleurs. Mais certaines, dont les noms sont cités ci-dessus sont stabilisées en forme et en couleur.

Originaires d’Amérique Centrale du Sud, elles sont consommées depuis plus de 10 000 ans. Très peu en chair à l’origine elles étaient surtout cultivées pour leurs graines et leurs écorce : vidées elles deviennent des instruments à percussion très intéressants ;  c’est Christophe Colomb qui les ramena le premier en Europe.

Utilisées dans de nombreuses régions du monde, les courges font partie des plantes fondatrices de l’agriculture. Elles présentent une diversité surprenante. A leur richesse en formes, tailles, couleurs et saveurs correspond une multiplicité d’usages.

Les courges : un régal pour les papilles

Soupe, purée, gratin, ragout, tarte sucrée ou salée, gâteau, cake, beignets (avec les fleurs et jeunes pousses), il y a plein de façons de les déguster. Vous trouverez plusieurs recettes un peu plus bas !

Vous pouvez aussi récupérer les graines pour les faire griller (à sec car elles sont déjà assez grasses) : dans une poêle, puis salées, elles peuvent être mangées telles quelles ou mélangées avec d'autres graines pour un petit " grignotage ". Ces dernières sont riches en magnésium, fer, phosphore, zinc, cuivre, potassium, calcium et vitamine A.

… Et plein de bonnes choses pour la santé

Les courges sont riches en eau donc hydratantes et pauvres en calories (idéales pour les régimes) 1000g = 26 calories !
Elles contiennent beaucoup de nutriments, possédant plusieurs vertus notamment anti-oxydantes, permettant de combattre le vieillissement cellulaire.

Les courges sont pleines de  minéraux (magnésium, calcium et fer) et contribuent efficacement au bon équilibre minéral de l’alimentation.
Leur richesse en fibres leur confère un pouvoir laxatif doux. Le jus de potimarron favorise le transit intestinal.
Elles sont très digestes et conviennent même à ceux qui possèdent un système digestif délicat.

Sans oublier que les plus colorées, de chair bien orangée, sont particulièrement chargées en bêta carotène ou pro-vitamine A, aux propriétés vitaminiques très précieuses.

Mais quelle courge choisir ?
  • Le potimarron a la peau orange, un peu rugueuse et comestible. Il est riche en vitamines, minéraux et oligo-éléments et sa saveur rappelle celle des châtaignes. Son goût est rehaussé quand il est associé à certaines épices telles que la cannelle, la noix de muscade, le cumin ou le gingembre. On peut l’utiliser aussi bien dans les plats salés que dans les plats sucrés, du potage au dessert. Il existe aussi une variété de potimarrons à la peau verte… mais l’intérieur reste orange !
  • La courge musquée fait partie des grosses courges (elle peut atteindre les 50kg !). Elle est ferme, sucrée, tendre et fruitée. Elle aussi s’utilise dans les plats salés et sucrés.
  • La courge spaghetti est ovale, à la peau lisse, elle peut être jaune, orange, blanche… Le goût de cette courge est assez neutre, on peut le rehausser avec des épices ; elle est adorée des enfants ! Pour la cuisiner il suffit de la faire cuire (40min au four ou à l’eau), de la couper en deux puis de gratter l’intérieur avec une fourchette afin d’obtenir des « spaghettis » de courge. A déguster comme des vraies pâtes ou en gratin.
  • La courge patidou a une forme assez irrégulière, d’assez petite taille et possède une peau blanche et verte ou blanche et orange généralement. Sa chair est légèrement sucrée ; fine en goût elle rappelle la châtaigne ou encore la noisette. Elle se cuisine en purée, potage, gratin, tarte, flan, confiture, en salade crue et râpée…
  • Le pâtisson est plutôt, lui, de forme plate et circulaire . Le dessus est légèrement bombé et ses contours sont côtelés. Il peut être blanc, jaune, vert, orange ou même de plusieurs couleurs ! Sa chair est blanche et tendre, avec une saveur rappelant l’artichaut. Il cuit assez rapidement à l’eau pendant une quinzaine de minutes et se déguste en gratin, en soufflé et en purée. On peut aussi le manger cru, râpé, en salade.
  • La courge butternut, d’un jaune-ocre est plus ou moins allongée, avec une base plutôt ronde. Sa chair orange, parfumée, tendre, fondante, au léger goût de noisette, se marie bien avec les épices. Sa peau fine est comestible. On l’utilise dans les flans, soupes, tajines, veloutés, ratatouilles, gâteaux, confitures, mais aussi crue et râpée…

C’est Guillaume Clément (Les jardins Clément à Asnière la Giraud) qui a fourni la Biocoop du Pays Santon en courges tout le mois d’Octobre, Maryse & Emmanuel Espieux (Le Bonheur des Papilles à Courcoury) ainsi que le petit Chadignac (à Saintes) prennent le relai pour le mois de Novembre.
Retour